Above & Beyond au Trianon (Paris) | DJMAG France - Suisse - Belgique

En pleine promo de leur dernier album 'We Are All We Need', les Anglais d'Above & Beyond ont fait une escale au Trianon de Paris...

A l’occasion de la sortie de leur nouvel album 'We Are All We Need', le trio londonien Above & Beyond s’est lancé dans une tournée internationale, avec comme points de départ les plus grandes villes européenne. Notre belle capitale n'était donc pas oubliée, même si le nombre de shows donnés dans l’hexagone par ce trio de légende se compte aisément sur le bout des doigts au cours de la dernière décennie. Leur venue au Trianon était donc un vrai événement pour les fans de Progressive-Trance vocale.

Comme c'est souvent le cas, Jono Grant n’était pas présent aux côtés de ses compères Tony McGuinness et Paavo Siljamäki. Il est en effet investi d'une mission plus orientée sur le travail en studio. Le trio se mue donc régulièrement en duo pour ce qui est du Live, bien aidé par une scénographie et un mapping vidéo de très haut niveau. Pour chauffer l'ambiance de la salle parisienne, Above & Beyond a laissé la main à Grum. Récemment mis sous le feu des projecteurs avec son remix de 'Wasted Love' signé sur le label Size. Leur jeune compatriote a distillé des titres House, Tech-House & Progressive-House sans grande surprise mais avec une maîtrise suffisante pour que cette première partie nous mette parfaitement en condition. La salle était déjà bondée, avec un public très diversifié. Les ados et les quadra se mélangeaient sans broncher, dans un climat très positif et souriant

Dès 20h30, Above & Beyond s’est installé sur scène, épaulé par une équipe de VJs très créatifs, dont les superbes visuels sont les véritables clés de voûte du show. Autre point technique à noter : la qualité du sound-system ! C’était clair, net et précis. Je n'avais jusque là que très rarement profité d'un tel confort audio. Musicalement, l’aventure proposée par les Anglais a dépassé nos attentes déjà très élevées. Des titres mélodieux qui entrecoupaient une House plus violente, en passant par des titres Tech-House enivrants, avec bien sûr, un grand nombre de titres extraits de leur dernier album. Mixés au sein d'une scénographie intéressante, ces tracks ont permis à tous de voyager et de méditer sur les phrases de paix et d'amour projetées sur les écrans géants. Les messages étaient simples mais ils ont fait leur effet. On ressentait d'ailleurs une vraie densité émotionnelle parmi le public parisien.  

Ce concert était tout simplement un juste retour aux qualités premières de la musique : la communion et les émotions. Si vous n’avez pas encore écouté l’album 'We Are All We Need', on vous conseille de vous jeter dessus. Il est d’une grande qualité et d’une diversité étonnante. (Micke Gomes)

Artistes en relation

Commentaires